greniertitrecroix

F A I R E    M E M O I R E

Une communauté rurale célèbre régulièrement la présence des moines sur le territoire de leur commune (Xème- XVIIIème siècles)

chapelleDans un des hameaux de notre village, une chapelle est dédiée à Saint Clair. (Saint Clair... lisez bien saint Clair, il ne s'agit pas d'une erreur de frappe !) Nous savons peu de chose sur lui. il était abbé au monastère Saint Marcel à Vienne, dans l'Isère, où il est mort en 660 ? (ou 670 ?...) Le martyrologe dit que sa vie fut « un exemple de perfection religieuse ». Sa sainteté valut à ses contemporains de bénéficier de nombreux miracles. Lui, n'est jamais venu jusqu'à nos montagnes mais sa réputation les a franchies et beaucoup l'ont prié pour obtenir des grâces, des guérisons... On ne sait pas exactement à quelle époque a été érigé ici un prieuré : il existait avant 1294, les premiers actes officiels archivés portent cette date. Un terrain où pousse un ensemble de plantes médicinales qu'on ne trouve nulle part ailleurs aux environs, est le seul témoin des activités des moines en ce lieu.

A la révolution le prieuré a été dévasté mais la dévotion à saint Clair est restée vivante et la population a toujours maintenu des regroupements, sortes de pèlerinages. A cause de cet attachement le comte de Menthon a racheté le terrain qui avait appartenu à ses ancêtres. Un prêtre natif du pays, aidé par la population, y a bâti la chapelle que nous y voyons aujourd'hui. Elle a été consacrée le 25 mai 1896 par l'évêque d'Annecy, Mgr Isoard. Il invitait alors les chrétiens « a toujours imiter les vertus de saint Clair ». C'était le lundi de Pentecôte... C'est le jour que nous avons choisi pour venir chaque année nous remettre « à l'école des moines » pour « vérifier » comment nous tendons à vivre comme saint Clair une vie chrétienne rayonnante...

Toute célébration célébrée en ce lieu est donc liée à la vie monastique. Il y a quelques années, la chapelle ayant été restaurée nous avons voulu un temps un peu plus solennel : nous avons centré notre réflexion et notre prière sur le message du papa Paul VI nommant saint Benoît patron de l'Europe, le 24 octobre 1964.
« Ce fut Benoît qui, par son effort constant et assidu, fit se lever sur notre continent l'aurore d'une ère nouvelle. C'est lui principalement et ses moines qui, avec la croix, le livre et la charrue, apporteront le progrès chrétien aux populations s'étendant de la Méditerranée à la Scandinavie, de l'Irlande aux plaines de Pologne ».

 

stclairExtraits d'une célébration : LA CROIX, LE LIVRE ET LA CHARRUE

Avec la croix, c'est-à-dire avec la loi du Christ, Sous l'influence de Benoît, la recherche de la relation à Dieu dans nos vies, la recherche de l'équilibre entre les diverses activités de tous les jours ou des saisons de l'année, l'organisation au service des bons rapports humains ont pris de l'importance.

Prière : Seigneur, nous te rendons grâces pour St Clair, pour St Benoît et pour tous les moines et moniales de tous les temps. Nous te rendons grâces pour leur fidélité à ton amour.
- Seigneur nous te prions pour tous les pays d'Europe qui cherchent ensemble les chemins du respect, de la collaboration, du progrès véritable, de la paix, éclaire les responsables de ta lumière, donne-leur ton audace et aide-nous à vivre en bon citoyen.

Avec le livre, Les moines copistes ont sauvé de la destruction les ouvrages de la tradition classique des anciens. Ils les ont transmis intacte à la postérité et ont ainsi participé à restaurer le culte du savoir.

Prière : Seigneur nous te rendons grâces pour tous ceux qui ont contribué à faire parvenir ta parole jusqu'à nous. Nous te rendons grâces pour la ténacité et l'application de ceux qui ont copié et recopié, les écrits des premiers chrétiens.
- Seigneur nous te prions pour tous ceux dont la tâche est d'informer et d'éduquer. Donne-leur le courage de bien faire leur travail, donne-leur l'esprit de vérité et le discernement des vraies valeurs humaines.
- Seigneur nous te prions pour que nous sachions faire place à ta parole dans nos vies et pour qu'elle soit le ferment de la vie de notre communauté.

Avec la charrue, avec l'agriculture et d'autres initiatives analogues, Benoît avec tous ceux qui ont accompagné le travail des moines, a réussi à transformer des terres désertiques et incultes en champs très fertiles et en gracieux jardins. Il ennoblit le travail qui n'était plus méprisé comme l'esclave qui l'accomplissait.

Prière : Seigneur nous te rendons grâce pour la beauté de ta création, nous te rendons grâce pour estimer l'homme au point de lui confier la gestion de ce monde que tu as créé.
- Seigneur nous te prions pour tous ceux dont le travail nous donne de quoi satisfaire nos besoins quotidiens. Nous te prions pour tous ceux qui, sur notre planète n'ont pas accès à ces biens : l'eau, la nourriture, les médicaments, un logement, des vêtements, l'instruction...
- Seigneur nous te prions pour tous ceux qui sont doués pour des travaux manuels, que nous sachions admirer dans leurs oeuvres aussi humbles soient-elles ta propre création, que notre société sache reconnaître que la place qu'ils occupent est une place de choix pour le bien de tous.

Extraits d'une autre célébration : FAIRE MEMOIRE

Accueil : Nous sommes dans un lieu riche d'histoire. Même si nous n'en connaissons pas les détails, nous savons qu'au 11ème siècle une petite communauté de moines a vécu ici, profondément liée à la paroisse et à la population locale.

En venant ici ce soir, nous voulons « faire mémoire ». « Garder mémoire » vient du latin « recordare ». Cela veut dire : « donner à nouveau au cœur ». Faire mémoire… découvrir dans le passé, le passage de Dieu, pour illuminer le présent et discerner un chemin possible pour l'avenir… Accueillir le passé comme source de sagesse, accueillir le présent comme une chance et se tourner vers le futur avec sérénité et espoir. »

PRIERE D'OUVERTURE Ensemble : Seigneur nous avons laissé nos occupations ordinaires pour venir ici ce soir. Que ton Esprit ouvre nos cœurs à ce que tu veux réaliser maintenant avec nous et pour nous. Qu'il nous aide à entendre ta Parole et celle de nos frères.

I. EN COMMUNAUTE
Présentation : La vie des moines de St-Clair s'inscrit dans l'histoire de l'Eglise. Ils sont héritiers de l'essor de la vie monastique vécue en communauté au cours des premiers siècles, avec saint Benoît, saint Basile et tant d'autres. A leur tour, ils ont préparé le chemin à tous ceux qui aujourd'hui, sur tous les continents vivent encore cette vie communautaire. Nous écoutons un témoignage : comment a été ressentie la communauté des moines de Tibhirine, eux qui ont subi le martyr en Algérie en 1996.

Texte : « Le plus bel aspect de Tibhirine : ce n'est pas une somme d'individualités mais toute une communauté qui chemine et progresse. Une communauté comme tant d'autres où la sainteté et le péché sont cousins germains, où la charité et le conflit cheminent coude à coude. Les incompatibilités sont devenues chemin de communion, les rigidités se sont traduites en dialogue et accueil, les pauvretés ont été utilisées par le Seigneur pour relativiser, croître et souder »

Prière universelle :
Introduction : Appelés nous aussi à vivre en communauté, nous adressons à Dieu notre prière :
Refrain : Pour les hommes et pour les femmes, pour les enfants de la terre,
Ton Eglise qui t'acclame vient te confier sa prière. -
- Seigneur, nous te rendons grâces pour St Clair, pour St Benoît et pour tous les moines et moniales de tous les temps. Nous te rendons grâces pour leur fidélité à ton amour et à leur engagement dans la vie communautaire.
- Des peuples différents sont obligés de vivre ensemble et sont appelés à former des nations. Seigneur nous te prions pour qu'ils s'acceptent et s'enrichissent mutuellement, pour qu'ils prennent ensemble le chemin du respect, du progrès véritable, de la paix.

II. SOLIDAIRES DES PAUVRES
Présentation : Les moines et les moniales vivent en communauté, mais ils sont ouverts aux autres, en particulier aux pauvres.

Textes : I. Au 4ème siècle, à Césarée, (aujourd'hui on situerait cette ville en Turquie), Basile avec sa sœur Macrine, sa mère Emmélie forment une petite communauté qui s'élargira… Basile élabore une règle qui sera suivie par l'ensemble des monastères en orient comme la règle de St Benoît en occident. Lorsqu'il devient évêque, Basile n'a pas peur de s'affronter aux autorités en place pour dénoncer les excès d'un régime dictatorial, les injustices résultants de la grande accumulation des richesses par des minorités. Il va jusqu'à provoquer : « Ta seule garde-robe peut vêtir tout un peuple qui grelotte, Tu pares tes chevaux et te moques bien de ton frère en guenilles » Il organise une action sociale dans sa province et crée à Césarée une cité-secours qu'on appellera « Basiliade », elle comportait hôtellerie, hôpital, hospice, orphelinat…
II. C'est par solidarité avec les pauvres que les moines de Tibhirine ont risqué leur vie en restant dans leur monastère. « Pourquoi aurait-on le choix de fuir alors que les algériens ne l'ont pas ? » dit Frère Christophe.

Prière universelle : - Seigneur nous te rendons grâce pour tous ceux qui individuellement et dans des associations, des ONG, des services publics… travaillent à améliorer la vie matérielle des plus démunis. Nous te rendons grâce pour tous les efforts qui sont faits pour que chaque personne, chaque groupe puisse tenir sa place dans la société.
- Seigneur nous te prions pour que nous sachions ouvrir les yeux sur les conditions de vie des autres, qu'ils soient proches ou éloignés. Que nous sachions mieux comprendre leurs situations, nous engager dans la solidarité, le respect de la justice, la résistance à tout ce qui diminue l'homme.

Lecture de l'Evangile : saint Matthieu (25, 14-30)

Photos grenier

 

Accueil       

Présentation grenier - cisterciens    -   

contact

   
La pensée cistercienne :

Le message : l'amour, l'Incarnation, Marie, l'existence chrétienne
Le florilège : l'amitié,  le baiser, la joie, la miséricorde, la prière, le repos, le silence, la tradition

Un aujourd'hui de la vie cistercienne

La liturgie

L'histoire du monachisme

Liste
des extraits des écrits