grenier
dessin

Accueil      
Présentation
grenier - cisterciens       
La pensée cistercienne :
            -
 message : l'amour, l'Incarnation, Marie, l'existence chrétienne
          -sermons de saint Bernard de Clairvaux à partir du Cantique des Cantiques, extraits
          - florilège : très souvent cités : l'amitié,  la joie, la prière, le repos, le silence... et bien d'autres
Un aujourd'hui de la vie cistercienne : les événements   -  Tibhirine - la lectio divina   -  la liturgie
L'histoire du monachisme cistercien
Liens   -   Bibliographie   -   contact

Démarche synodale avec les Bienheureux Frères de Tibhirine,

« Nous mettre à leur école pour entrer dans la joie et le bonheur qui a été le leur et qui a résisté à toutes les tribulations »

La présentation des moines est rédigée à partir de l'ouvrage :
Moines de Tibhirine - heureux ceux qui espèrent - Autobiographies spirituelles, réalisé par madame Marie-Dominique Minassian. 

pascalun

 

8 mai 2022 première étape

 

       « Mon Dieu dont je suis sûr » (Ps 90-91, 2)

« Le choix de rester ensemble jusqu'au bout
à Tibhirine
a dépendu de l'option de chaque moine
d'une attitude profonde et très personnelle
dans son rapport avec Dieu »
Mme Minissian, Introduction, p.24-25

 

Frère Michel
Avant d'arriver à Tibhirine le 28 août 1984, le chemin a été long pour Frère Michel,  depuis son premier désir d'être prêtre révélé alors qu'il avait 14 ans, des études au grand séminaire qu'il ne peut achever. Il s'oriente alors dans la vie ouvrière, dans la recherche d'une proximité avec les pauvres, auprès d'équipes de prêtres du Prado.
« Je profiterai d'une partie du samedi pour prier, réfléchir, lire, essayer de découvrir ce que Dieu attend de moi, au jour le jour, et au cours de cette année. »
Lettre à Roland Ménoret 14. 09. 68 ( p.138)

Une "faim et soif d'absolu" le pousse vers la vie monastique qu'il trouve à l'abbaye cistercienne de Bellefontaine où il fait profession le 6 janvier 1983. Il y découvre la situation du monastère de l'Atlas. Il ressent l'appel à rejoindre ce monastère, les deux communautés acceptent l'essai :

« Père de Bellefontaine, je vous laisse cette prière...

1.Toutes les tempêtes peuvent souffler                2. Tous les problèmes peuvent m'arriver
   Tous les incendies peuvent brûler                         Toutes les maladies peuvent me toucher
   Toutes les inondations peuvent m'emporter        Toutes les paroles peuvent me blesser
   Tous les volcans peuvent se ranimer                    Tous les malheurs peuvent me ruiner
   Tous les séismes peuvent me secouer                Tous les ennemis peuvent me persécuter
   Mais ma foi reste inébranlable                              Mais ma foi reste inébranlable

3. Ma foi, c'est Toi ! ma force, c'est Toi !
    Dieu de toute ma vie, je Te sens
   Je Te prie, je Te chante, je Te parle
   Je n'ai ni crainte, ni peur, ni anxiété,
   La vie vaut la peine d'être vécue.
   Avec Toi, toujours présent et éternel
   En Toi, ma foi est inébranlable.
   Merci Y...
   et je crie : "Mon Dieu donne-nous cette foi-là" »
(p. 155)

«  Tout est grâce... (même le péché)
Fais que notre foi en toi... Jésus exalté... ne repose que sur la puissance de l'Esprit, ne soit qu'œuvre, fruit de la puissance de l'Esprit...
Oui, Père, c'est ainsi que tu l'as voulu dans l'œuvre de ta grâce souveraine... »
Méditation (1.01.81) (p. 147)

Frère Luc

« Quand tu liras cette lettre ce sera Pâques. Le Christ nous montre le chemin. La mort est le « passage » obligé. Que sera pour nous cette mort : violente ou au terme d'une maladie ? C'est l'imprévu de toute vie. Quand l'heure sera venue, je me présenterai à Dieu comme le mendiant, les mains vides, couvert de plaies. Nous marchons vers Lui par la pauvreté, l'échec et la mort. Le christianisme est l'inversion de toutes valeurs.  J'irai vers Dieu, mon Père, comme ceux qui sont sans domicile fixe, pour rejoindre une demeure stable et définitive. Ma seule confiance, ma seule Espérance est la Miséricorde infinie de Dieu qui accueille chacun tel que nous sommes. Malgré les malheurs de la vie, c'est une grâce d'être né, car au fond du mal il y a quelqu'un. Le secret de la vie est d' "Aimer" »
Extrait dune lettre à Mn, 23 04 94 (p.125)

Frère Christian

« A côté de ces frères retrouvés, il y a ces autres frères pas très sûrs d'être aussi proches qu'on le leur écrit. Conserver avec eux un lien concret, peut-être laisser vivre sous leurs yeux un pauvre bonhomme de moine, franchir avec eux la clôture de sa recherche de Dieu poursuivie vaille que vaille, dans le partage de tout ce qu'il a, de tout ce qu'il est, avec d'autres « nomades de Dieu ». Écartelé à l'horizontale par l'urgence fraternelle de chaque jour ; écartelé à la verticale par l'espérance folle de VOIR DIEU ; et devoir chercher l'équilibre crucifiant qui transfigure toute réalité afin d'arracher à tout être ce reflet de Dieu révélant la complicité voilée du créateur et de toute créature, et donc la qualité, l'authenticité humaine de tout ce qui s'accomplit avec l'invincible espérance d'une charité possible, simplement parce que DIEU EST LA. »
Chronique de l'espérance 1974 (p 359)

 

Courte présentation des sept Frères,
documentation à venir.
x x