grenier
dessin

Accueil      
Présentation
grenier - cisterciens       
La pensée cistercienne :
            -
 message : l'amour, l'Incarnation, Marie, l'existence chrétienne
          - sermons de saint Bernard de Clairvaux à partir du Cantique des Cantiques, extraits
          - florilège : très souvent cités : l'amitié,  la joie, la prière, le repos, le silence... et bien d'autres
Un aujourd'hui de la vie cistercienne : les événements  - Tibhirine - la lectio divina   -  la liturgie
L'histoire du monachisme cistercien
contact

Dans ses sermons sur le Cantique des cantiques

                                     BERNARD de CLAIRVAUX CHANTE L'AMOUR

Sermon 12     La Compassion

Ici Bernard poursuit l'exposé des parfums qu'il avait commencé au sermon 10

.Je me souviens de vous avoir présenté deux parfums : le premier celui de la contrition, le deuxième celui de la ferveur. Mais il y a un parfum qui l'emporte de loin sur ces deux-là. Je pourrais l'appeler le parfum de la compassion parce qu'il se compose de l'indigence des pauvres, des angoisses des opprimés, du trouble des affligés, des fautes des pécheurs et enfin de toutes les peines des malheureux quels qu'ils soient, fussent-ils nos ennemis. Ce parfum est curatif : « Heureux en effet les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde. (Mt 5,7)
Heureuse l'âme qui a pris soin de s'enrichir et de s'enduire d'un pareil ensemble d'aromates, les baignant dans l'huile de la miséricorde et les faisant chauffer au feu de la charité !

O toi, qui que tu sois, âme ainsi disposée, imbibée de la rosée de la miséricorde, aux entrailles débordantes de compassion « qui te fais ainsi toute à tous » afin d'aller au-devant et au secours des autres, toujours et partout ;
vraiment tu as le bonheur de posséder le troisième parfum le plus exquis et tes mains ont distillé une liqueur infiniment délicieuse.
Elle ne se desséchera pas dans les mauvais jours et l'ardeur de la persécution ne la tarira pas. (§ 1)

Bernard présente alors les hommes riches de ces parfums qu'il a rencontré dans la Bible, puis il revient à ses auditeurs et enfin il situe l'Eglise.

compassionTous ces grands hommes eurent les parfums les plus exquis, par lesquels aujourd'hui encore ils embaument suavement toutes les Églises.
Toi aussi, mon frère, si tu as reçu quelque don d'en haut, ne tarde pas d'en faire don à tes compagnons, en te montrant parmi nous serviable, affectueux, avenant, affable, humble ; alors tous te rendront le témoignage que toi aussi, tu exhales les parfums les plus exquis. (§ 5)
Toi aussi, mon frère, «  revêts-toi de la plus profonde miséricorde », (Mc 16,1) montre-toi généreux et humain, non seulement envers tes parents et tes proches, ou envers ceux que tu tiens pour tes bienfaiteurs ou dont tu espères un bienfait ; car « les païens eux-mêmes en font autant » (Mt ,47. ) Mais suivant le conseil de Paul, tâche de « pratiquer le bien à l'égard de tous » (Ga 6,10) et, pour l'amour de Dieu, pense qu'il ne faut point refuser ou omettre un service de charité, soit corporel, soit spirituel, et cela même s'il s'agit d'un ennemi. Alors il sera manifeste que, toi aussi, tu possèdes en abondance les parfums les plus exquis. (§7)

C'est l'Eglise, elle qui, dans sa totalité possède toujours de quoi enivrer et de quoi embaumer.
En effet ce qui manque en l'un de ses membres, elle le possède en l'autre, selon le gouvernement de « l'Esprit qui distribue ses dons à chacun en particulier ; comme il l'entend » (2 Cor 2, 16).
Avec une tranquille audace elle se donne le nom d'épouse.
Grâces te soient rendues, Seigneur Jésus : tu as daigné nous agréger à ton Eglise bien-aimée ! (§ 11)

 

x x

Sermon 1. Pour une jubilation du cœur

2. Le baiser : Jésus, homme et Dieu

3. Miséricorde

4. Du pardon à la communion

(Pas d'extraits du sermon 5 qui répond à des questions parti-culières de ceux qui l'entourent)

6. Justice et miséricorde

7. « Du trop plein du cœur »

8.Communion d'amour
(La Trinité)

9. « Le désir de son cœur »

10. Des bienfaits de Dieu

11. Le plus grand des dons

13. La source des bienfaits